Jean-Michel Basquiat

"J'efface les mots afin qu'elles puissent se faire remarquer. Le fait qu'elles soient obscures nous pousse à les vouloir lir plusierus fois." Jean-Michael Basquiat

  • Invitation card: il s'agit des reproductions des oeuvres les plus fameuses de l'artiste. Il les signait et donnait pendant les inaugurations des ses expositions. Les oeuvres sont signées en original.
Par ordre décroissant
par page

12 articles

Par ordre décroissant
par page

12 articles

Jean-Michel Basquiat - Biographie

Jean-Michel BasquiatJean-Michel Basquiat naît le 22 décembre 1960 à Brooklyn. Son père est haïtien et sa mère est d’origine portoricaine. Il est intéréssé par l’art depuis son plus jeune age et sa mère l’encourage dans sa passion en l’emmenant dans les musées de New-York notamment le MOMA. En 1968, Basquiat est victime d’un accident de voiture alors qu’il joue dans la rue. Lors de son hospitalisation sa mère lui offre un manuel d’anatomie qui aura une influence majeure sur son travail.

Artiste en devenir

Basquiat a du gagner sa vie de sa propre poche et se faire un nom dans le milieu de l’art tout seul. Pour ce faire, il a commencé par réaliser des t-shirt et des cartes postales. Il commence aussi à attirer l’attention grace à ses graffitis.

Il utilise le nom SAMO, acronyme de Same Old Shit, afin de vehiculer ses oeuvres de street-art aux messages anti-système.

Carrière et style

Basquiat a souvent ajouté à ses oeuvres des mots et meme des phrases, qui sont parfois barrés.

En 1980, Basquiatest devenu un artiste connu et acclamé. Il a d’ailleurs fait sa première exposition à ce moment là. Celle-ìci était nommée “The Times Square Show”.

Un article, “The Radiant Child” du Artforum magasine va beaucoup faire parler de lui.

Son style est très influencé par la punk, le hip-hop, et il aimait traiter de thèmes sociaux. Il s’est inspiré de Pablo Picasso, Cy Twombly, Leonardo Da Vinci et Robert Rauschenberg pour créer ses toiles fascinantes. Basquiat aimait parler des injustices raciales dans son art, étant lui-meme d’origine caraibiene.

A cette époque, le jeune peintre va commencer à exposer dans les plus grandes galeries de New-York et dans les plus importantes villes du monde.

Le 10 février 1985, le New-York Times Magazine lui dédie sa première de couverture et un article: “New Art, New Money: the making of an American Artist” en le décrivant comme une étoile montante de la peinture américaine.

Partenariat avec Andy Warhol

La première rencontre entre Andy Warhol et Basquiat se serait déroulée dans les années 70 dans un restaurant à Soho. Basquiat aurait vendu une carte à Warhol mais celui-ci ne se serait pas montré particulièrement intérèssé par l’art du jeune homme.

Quelques années plus tard, ils vont commencer une collaboration après que Basquiat aie gagné en célébrité. Ils vont travailler sur une exposition don’t l’affiche les représente comme deux boxeurs.

Leurs amitiés a vraiment été une étape culturelle dans l’art des années 80 de New-York. Ils se sont beaucoup inspirés l’un de l’autre.

Tourmente et mort

Basquiat était une personne très mélancolique et il a toujours eu du mal à équilibrer son succès artistique et ses propres peurs.

Menant une vie tumultueuse, ponctuée d’excès, l’addiction de Basquiat à la drogue le mènera à sa mort en 1988 à l’age de 27 ans. Il mourra d’overdose de coicaine et d’heroine aussi appelé Speedball.

La mort de Andy Warhol va beaucoup le toucher en 1987.

Jean-Michel Basquiat - Oeuvres

Les oeuvres de Basquiat sont considérées comme un excellent investissement. En effet, le 14 mai 2002, la maison de vente aux enchères Christie’s vend le tableau “Profit I” pour 5.509.500 dollars. Cette oeuvre avait appartenu auparavant au batteur de “Metallica” Lars Ulrich. C’était le chiffre le plus élevé atteint pour une de ses oeuvres. Ce record a été battu le 15 mai 2007 ou une oeuvre de Basquiat a été vendue pour 14.6 millions de dollars.