Arman

  • Violons: les violons de Arman sont des sculptures réalisées en bronze et patinées en or. Elle sont en édition limitée, signées et numérotées en original par l'artiste.
  • Accumulations: les fameuses accumulations de Arman sont des sculptures en édition limitée et realisée avec un support en verre dans lequel Arman a accumulé des object de la vie quotidienne. Toute le sculptures sont signées et numérotées en original.
Par ordre décroissant
par page

14 articles

Par ordre décroissant
par page

14 articles

Vie de l'artiste Arman

ArmanNé à Nice en 1928, Armand Pier Fernandez, Arman de son nom d’artiste, est un artiste qui a eu beaucoup de succès dans sa carrière de peintre et de sculpteur.

Il a commencé par la peinture: il réalisait des oeuvres abstraites sur toile. L’artiste se consacre ensuite à la création d’accumulations d’objets de récupérations tels que des chaussures, des montres, des tuyaux, ce qui va être un tournant décisif dans la carrière.

L’artiste va à partir de ce moment faire des objets du quotidiens les protagonistes centraux de son art.

La passion d’Arman pour la sculpture va se concrétiser dans la création de ce type d’oeuvres.

Parmis les sujets preférés d’Arman on peut retrouver des violons, et d’autres isntruments de musique de toutes sortes, disséqués et décomposés, embellis par le revêtement de patine dorée.

Il décéde à New-York en 2005, il est l’un des premiers artistes à avoir adhéré au mouvement du Nouveau Réalisme. Il sera rejoint pas d’autres artistes célèbres comme Yves Klein, Raymond Hains, Jacques Villeglé, Jean Tinguely et François Dufrêne.

Oeuvres d’Arman : Accumulations, Violons, Autres Sculptures

Les oeuvres d’Arman ‘’Accumulations” sont le résultat de son évolution artistique en tant que sculpteur , qui au fil des ans  a subit un profond processus de reflexion et qui a contribué à fonder le Nouveau Réalisme.

EN 1947, Armand Pier Fernandez rencontre Yves Klein, un artiste français qui fait partie de ce mouvement artistique et cela va influencer de manière significative la conception de l’art d’Arman.

Au milieu des années 50, l’artiste commence à utiliser des tampons en caoutchouch pour réaliser ses oeuvres, créant ainsi de nombreuses repétitions d’images, rebaptisées Cachet.

En 1957, suite à une erreur d’impression dans laquelle la dernière lettre de son nom a été omise, Arman devient le pseudonyme avec lequel l’artiste signe ses oeuvres. Cet oubli lui permet également de rendre hommage à l'artiste Vincent Van Gogh qui ne signait chacune de ses œuvres qu'avec son propre nom.

A la fin des années 50, Arman se concentre sur la création d’Allures, des empreintes sur papier d’objets imbibés de peinture à l’huile.

Dans les années 1960, la technique de l’artiste a subi un nouveau changement qui a conduit à la création des fameuses Accumulations, des violons, et des autres oeuvres.

Dans ses sculptures les plus connues, Arman a représenté Colères, des oeuvres détruites et Cobustions, qui sont des objets brûlés.

ACCUMULATIONS D’OBJETS

Les oeuvres Accumulations d’Arman sont apparues dans le début des années 1960, lorsque l’artiste a commencé à s’intérésser à une nouvelle forme d’art.

Les Accumulations d’Arman sont composés de nombreux objets du quotidien identiques ou similaires, disposés sur un socle en bois et entourés d’une boîte de plexiglas.

L’artiste a utilisé des combinaisons de colle, de ciment, de polyester et de soudure pour créer des blocs d’objets empilés. Arman transforme l’objet banal en Art en augmentant sa valeur grâce à ses manipulations.

Au cours de sa carrière artistique, Arman a crée des accumulations de toutes sortes et de dimensions variées, don’t de nombreuses sculptures monumentales en 1970.

Les travaux d’Arman sur l’Accumulation peuvent être regroupré en trois catégories: accumulation dans une boite en plexiglas, accumulation dans une boite et accumulations d’objets réel.

Dans Accumulations of Real Object, Arman crée des sculptures percutantes en insérant des morceaux de statues en bronze et des objets de la vie quotidienne, tels que des outils de travails, des vêtements, des appareils photo, des chariots ou des pièces de voitures même.

Contrairement aux autres Accumulations d’Arman, celles-ci ne sont pas placées dans un récipient ou immergées dans de la résine ou de la colle.

Certaines des Accumulations d’Arman le sont:

  • Sonny Liston, 1963
  • Les Égoistes Les, 1964
  • Mitraileuses, 1973
  • Agricultural Fetiche, 1973
  • Sculture de Poids, 1974
  • Le Contre Torpilleur, 1974
  • The Big Sax, 1976
  • Big Parade, 1976
  • Nuits de Chine, 1976
  • Cool Hands Blue, 1977
  • Permanent Press, 1977
  • Directional, 1978
  • Soixante Fois Non, 1980
  • Les 1000 Yeux du Docteur Leitz, 1985
  • Accumulation Renault
  • More Cinderellas, 1995
  • La Chute des Courses, 1996

Dans Accumulations dans le Plexiglas, les sculptures d’Arman sont des accumulations d’objets enfermés dans un boîtier en plexiglas transparent, qui permet d’observer l’oeuvre sous différents angles.

Dans ces oeuvres, l’artiste élève les objets communs au rangd’oeuvres d’art, en portant l’attention dessus de manière inhabituelle.

En trempant des objets tels que des boutons, des pièces de monnaie, des montres dans de la résine ou de la colle, Arman crée de nombreuses accumulations en plexiglas:

  • Les Mains, 1960
  • Reflection in Desire, 1964
  • Estrellas, 1966
  • Heroine and Hypodermic Needles, 1969
  • Long Distance, 1970
  • La Partie d'Armand, 1972
  • Accumulation Ten Dozen Broxo, 1972
  • Accumulation Sanitaire, 1973
  • In Favor of Admition, 1976
  • Apres l'Orgie Chinosie, 1989
  • O'Clock, 1998

Dans Accumulations dans une boîte, l’artiste crée ses accumulations d’objets à l’intérieur de boîtes en bois.

Il utilise les mêmes matériaux de récuperation que dans ses autres collections.

Parmis ces collections se trouvent:

  • Fétiches de la Secte des Théophanges, 1960
  • Ainsi, Font, Font, 1960
  • Home Sweet Home II, 1960
  • Squelette d'Achille, 1060
  • Clic-Clac Kodak, Hourra!, 1961
  • Artériosclérose, 1961
  • Gaz à Tous les Étages, 1961
  • Le Village des Damnés, 1962
  • Ali Baba's Stash, 1967
  • Bowery, 1970
  • Khyber Pass, 1986
  • Persistance des Impressions, 1991
  • Minuts, 1991
  • Summer Time, 1992
  • Pinacothèque, 1993
  • Luxieuse, 1993
  • Ironic Pressing, 1995

Arman : SCULPTURE VIOLON

Les œuvres de violon d'Arman peuvent être décrites comme faisant partie des sculptures les plus connues et les plus appréciées de l'artiste.

Avant de devenir un important représentant du Nouveau Réalisme et de se tourner vers la sculpture, Arman a fréquemment représenté des violons sur toile selon une technique abstraite qu'il a ensuite abandonnée au profit de l'accumulation.

Manipulés de diverses manières par Arman, les violons et autres instruments de musique ont été démontés, détruits ou brûlés par l'artiste, créant ainsi des spécimens uniques.

 Ce faisant, l'artiste donne une nouvelle vie aux instruments et les transforme en œuvres d'art, en partant paradoxalement de leur dévastation.

 Le sujet du violon apparaît dans de nombreuses sculptures d'Arman, notamment Accumulations, Coleres, Coupes et Combustions.

 AUTRES SCULPTURES D’ARMAN

 Les oeuvres d'Arman réalisées au cours de sa carrière artistique sont vraiment nombreuses et peuvent être regroupées en différentes catégories.

 Dans les différentes représentations d'Armand Fernandez est mis en évidence le côté sombre du consumérisme mais en même temps transparaît une contemplation des biens de masse, base du consumérisme lui-même.

 Grâce à des œuvres inhabituelles, provocantes mais aussi suggestives comme les accumulations, Arman a réussi à laisser une marque significative dans l'histoire de l'art.

 Parmi les premières et les plus célèbres sculptures d'Arman figurent les Poubelles, suivies de Coleres, Coupes et Combustions, une série d'œuvres qui ont été détruites, décomposées ou brûlées.

LES POUBELLES

Les Poubelles sont des sculptures réalisées par Arman à partir de 1959, constituées de déchets empilés en parallélépipèdes de verre.

Dans ces ouvrages, Arman joint un message de critique envers la société de consommation, en soulignant l'état de dégradation et de superficialité qu'apporte l'industrialisation.

L'artiste a voulu montrer clairement à quel point la production industrielle galopante était néfaste, en soulignant son inquiétude face à la diminution de la surface due à la présence toujours croissante de déchets matériels.

Les premières Poubelles créées par Arman le sont :

  • Les ordures des années 60,
  • Les ordures des enfants,
  • Les ordures ménagères
  • Les ordres du musée Ludvig de Cologne.

Deux des Poubelles d'Arman appartenaient à Andy Warhol, qui était également propriétaire de l'Accumulation d'amphétamines.

COLÈRES

La création des premiers Colères d'Arman remonte à 1961, lorsque l'artiste commence à détruire des instruments de musique pour les réinstaller ensuite sur des piédestaux ou des supports muraux.

En détruisant l'objet, Arman lui donne une nouvelle vie, en l'humanisant et en montrant qu'en plus de son apparence extérieure, toute chose matérielle a aussi une âme.

En utilisant des instruments à vent, des pianos, des violoncelles et des violons, Arman crée des sculptures ironiques et provocantes qui deviendront une partie importante du patrimoine artistique.

L'artiste a créé plusieurs Colères lors de spectacles vivants : l'un des plus célèbres est Conscius Vandalism où il a détruit à la hache l'ensemble des meubles d'une cuisine de la Gibson Gallery à New York.

A une autre occasion, le sculpteur a interprété Colère de Contrebasse en direct devant les caméras de la NBC qui filmaient le film Impasse Ronsin.

La toute première représentation a eu lieu lors du festival du Nouveau Réalisme où, pour créer l'œuvre Waterloo de Chopin, Arman a brisé le mobilier de style Henry II.

Parmi les autres œuvres d'Arman appartenant à la série Colères, on peut citer :

  • NBC Rage, 1961
  • Colère de Paganini
  • Couleurs musicales, 1962
  • Pour Rome
  • La Secrétairé Renvoyée
  • Photo Stop Colère, 1963

ARMAN COLLECTION – COUPES

Les sculptures d'Arman appartenant à la collection Coupes ont été créées à partir de 1961, et dans cette série d'œuvres également, l'artiste utilise des violons comme sujet.

La présence assidue de ces instruments de musique dans les œuvres d'Arman est due aux souvenirs d'enfance de l'artiste avec sa mère, violoncelliste.

Dans les Coupes d'Arman, les violons et autres objets ont été disséqués par l'artiste puis réassemblés sur un panneau, créant ainsi une séquence rythmique qui confère à l'instrument une élégance, malgré l'altération de son état.

Certaines des sculptures d'Arman liées à la série Coupes le sont :

  • Subida al Cielo, 1961
  • Accord Majeur, 1962
  • 24ème Caprice de Paganini, 1962
  • Violon Coupé en Longeur

COMBUSTION

En 1963, le peintre-sculpteur Arman crée une nouvelle série d'œuvres percutantes intitulée Combustion : Arman brûle des objets, mettant en œuvre un traitement hautement destructeur.

Dans les représentations dans lesquelles il a créé Combustion, Arman a mis le feu au sujet de l'œuvre et a ensuite éteint les flammes avant que le sujet lui-même ne soit complètement détruit.

Ainsi, l'artiste a fait perdre aux instruments de musique leur fonction première afin de les contextualiser dans une nouvelle réalité.

Les sculptures d'Arman Combustion comprennent :

  • L.H.O.Q, 1964
  • Prie-Dieu, 1964
  • Piano Flamboyant, 1966
  • Miroir Miroir, 1984
  • Le syndrome de Pompéi, 1984
  • Open Space, 1984
  • Incinération du grand-père, 1984
  • Cendres déversées, 1984
  • Catastrophe horizontale, 1984
  • Inconfortable, 1984
  • Feu Louis XV, 1985

SCULPTURES MONUMENTALES

Vers le milieu des années 1980, Arman se consacre à la création de sculptures monumentales en réalisant des accumulations à grande échelle.

L'artiste a créé des œuvres publiques de différentes sortes en utilisant des machines, des instruments de musique, des pièces industrielles et autres.

L'une des premières sculptures monumentales d'Arman en 1985 est Music Power, une reproduction d'une contrebasse en bronze installée à l'Acropole de Nice.

La même année, l'artiste crée également The Time Of All et Point Of Life, qui sont placés à la gare Saint Lazarre à Paris, suivis de nombreux autres au fil des ans.

Les sculptures monumentales les plus célèbres d'Arman sont :

  • Parking longue durée de 1982 composé de 60 voitures pour une hauteur d'environ 15 mètres ;
  • Cavalleria Eroica de 1987 installée à Montecarlo ;
  • Tranche de Liberté créée en 1986 pour le centenaire de la Statue de la Liberté ;
  • Hope for Peace, 1990, composé de 78 véhicules militaires de différentes époques et nations en l'honneur de la fin de la guerre civile au Liban.

COTATIONS ET PRIX DU SCULPTEUR ARMAN

Si vous cherchez des devis, des prix et des œuvres d'Arman à vendre, la galerie Deodato Arte de Milan vous offrira un service complet et fiable.

Sur notre site, vous pouvez trouver les accumulations d'Arman, des violons et d'autres œuvres de l'artiste qui a contribué à former le Néo-Réalisme.

Participez à la beauté de l'art grâce à la large sélection de sculptures d'Arman que vous propose Deodato Arte.