Arman

  • Violons: les violons de Arman sont des sculptures réalisées en bronze et patinées en or. Elle sont en édition limitée, signées et numérotées en original par l'artiste.
  • Accumulations: les fameuses accumulations de Arman sont des sculptures en édition limitée et realisée avec un support en verre dans lequel Arman a accumulé des object de la vie quotidienne. Toute le sculptures sont signées et numérotées en original.
Par ordre décroissant
par page

8 articles

Par ordre décroissant
par page

8 articles

Arman

Armand Pierre Fernandez né à Nice en 1928, il est connu communément avec le nom d'Arman avec lequel il signera ses oeuvres à partir du 1958. Artiste entre les plus prolifiques de la deuxième moitié de Neuf-cents, il a utilisé pour la création de ses oeuvres des différentes formes d'art, en passant de la peinture à la presse, des sculptures en bronze pour arriver aux célèbres "accumulations".

Depuis toujours l'art a été un aspect fondamental de sa vie, grâce à l'influence de son père, un antiquaire amant des arts et en particulier de la musique qui l'a conduit à la décision de s'inscrire à l'École Nationale des Arts Décoratifs à Nice et ensuite à l'École du Louvre à Paris.

Après un début qu'on peut définir "traditionaliste" dans le monde de la peinture, bientôt il comprend que ce n'est pas celle-là sa rue et il se consacre, ainsi, à la création des célèbres Cachets et Allures. Dans le premier cas, il s'agit d'une série d'oeuvres sur papier réalisées par l'usage de timbres. Par contre, dans le cas des Allures, nous trouvons une technique similaire, mais à la place des timbres il se sert des empreintes et des traces de couleur laissées par des pinceaux et des objets différents.

Le fil rouge de toute sa production est représenté vraiment par les objets, protagonistes absolus de son art. Dans ses premières oeuvres, ils ont une fonction de véritables médiums picturaux, qui laissent un signe bien évident et reconnaissable. Dans les compositions d'objets suivantes, par contre, nous les retrouvons comme partie intégrante de l'oeuvre même. C'est dans les premiers ans 60, en effet, que le style d'Arman se développe en le faisant devenir un représentant du courant du Nouveau Réalisme. Les objets deviennent leur mêmes l'oeuvre d'art, comme il était déjà arrivé durant la période Dada, mais avec Arman il y a un changement fondamental au niveau conceptuel: ils ne sont pas exposés simplement comme symbole dissacrante de la tradition artistique, mais ils sont soumis à une action destructive, la même que la société exerce sur les valeurs et sur la vision de l'homme contemporain.