Marco Glaviano

Par ordre décroissant
par page
Par ordre décroissant
par page

MARCO GLAVIANO - Biographie 

Marco Glaviano - Deodato Arte

Marco Glaviano est née à Palerme, en Sicile en 1942. Il a étudié l’architecture  à l’Université de Palerme. Il a commencé à développer sa passion et son intêret pour la photographie à cette période.

Il travaille comme scénographe dans un théatre et rejoint un groupe de musique Jazz, qui est son autre grande passion dans la vie. Il va prendre part avec son groupe de musique à de nombreux festivals de Jazz dans les années 60. C’est d’ailleurs là qu’il va commencé à faire des photos de ses camarades musiciens.

En 1967, Glaviano décidé de poursuivre une carrière en tant que photographe et déménage à Rome pour une courte période et s’installe ensuite à Milan pendant 8 ans. Il va ouvrir un studio et va vivre et travailler là.

Dans les années 70,  les photographies de Marco Glaviano commence à apparaitre dans les plus grands magasines de mode européen, en particulier Vogue Italie. Sa gloire montante le pousse à emmenager à New-York. Il y signe un contract exclusif avec American Vogue et entre 1982 et 1994 il travaillera au Harper’s Bazaar.

Depuis, Marco Glaviano a travaillé avec les magasines de modes les plus importants d’Amérique et d’Europe. Il a à son compte plus de 500 couvertures de magasines et des articles dans les publications internationnales.

Ses clichés merveilleux lui ont acquis le statut de photographe célèbre dans le monde entier. Il est considéré comme un des meilleurs photographes de monde du monde.

Marco Glaviano et la Mode

Dans les années 80, aux côtés de John Casablancas, fondateur de Elite, et Monique Pillard, Présidente d’Elite, Glaviano a joué un rôle central dans le développement du concept de Supermodèle. Il était le photographe officiel de Paulina Porizkova, Cindy Crawford, Eva Herzigova et Elite pour leurs calendriers de bikinis.

Le photographe Marco Glaviano comme on le connait de nos jours n’est pas seulement connu pour ses clichés de mannequins mais aussi pour son intêret pour les nouvelles technologies, ce qui l’a poussé à etre un pionnier de la photographie en publiant la première photo digitale dans American Vogue en 1982.

Il a travaillé comme consultant pour Kodak, Fuji, Hasselblad, Phase One, Sinar et Scitex pour discuter du dévelopment de la photographie digitale.

En 1995, Glaviano fonde PIER 59 Studios à New York, qui est considéré toujours considéré de nos jours comme un des plus grands studios de photo du monde!

N’acceptant jamais de réduire la photo à un seul usage, l’artiste a réalisé des clichés pour des campagnes publicitaires pour les marques les plus importantes comme L’oreal, Revlon, Calvin Klein, Valentino, Giorgio Armani, Roberto Cavalli, ect.

Tres intéréssé par les films et vidéos, il a dirigé de nombreux spots et courts-métrages au sujet de musique, de la mode.

En 2001, avec Tommy Wirz, il ouvre le MILANOSTUDIO qui se spécialise dans la photographie digitale.

Plus de 13 catalogues ont été produits sur la photographie de Marco Glaviano. Ces clichés mettent en scène les femmes les plus belles de ces drnières décénnies. Ces catalogues montrent les nus, ses sujets preférés comme le jazz et mêmes ses paysages.

L’artiste a réalisé beaucoup d’expositions en Amérique et en Europe, et ses oeuvres font partie de nombreuses collections privées dans le monde.

Glaviano a trois filles: Barbara, Alessia, Adrianna et un chien Mr. Bentley.

Marco Glaviano Photographe

giorgio-armani-portrait-final

Marco Glaviano est considéré comme un des photographe les plus important de l’industrie de la mode. Il vient d’une famille d’artiste: neveu de l’aritste Gino Severini, important homme du mouvement du Futurisme Italie.

Glaviano a pris sa première photo quand il avait 5 ans et que son autre oncle qui travallait dans l’industrie du cinéma lui avait offet son premier appareil photo, un Leica.

Au début de sa carrière, il a dit qu’il voulait devenir photographe “être un photographe est le seul moyen pour moi de trouver une copine, vu qu’être dans un groupe de musique n’a pas marché”

Il a été l’ami et le collègue des personnalités les plus connues du monde de la mode: Giorgio Armani, Valentino, Gianni Versace. Il a définit leurs  expérience  et leurs succès comme une aventure de groupe, vu qu’ils ont tous commencé comme des italiens en Amérique, et ont tous influencé grandemment  le mode. Il a beaucoup travaillé avec Armani parce qu’ils partageaint la même vision du monde.

Marco Glaviano: Supermodels

Eva-H-New-FINAL-11

Marco Glaviano est très connu grâce aux calendriers et au couvertures de magasine qu’il a réalisé. Il a fait découvrir au monde les plus belles femmes des années 1980,1990.

Il parle de ce phénomène comme d’une création plannifié. Il trouvait que les mannequins méritaient plus de reconnaissance puisqu’au final ce sont elles qui vendent les produits et à l’époque elles étaient largement sous-payées. Rendre ces femmes spéciales était donc une action délibérée, et ce faisant il a rendu ces mannequins plus connues que les divas d’Hollywood.

Quand il avait 25-26 ans, il a du aller au Maroc pour un shooting avec son ami et la petite-copine de celui-ci.

La copine se trouvait être Eva Malmstrom, très belle et déjà mannequin à l’époque, elle a d’ailleurs été la muse de plusieurs photographes comme Barbieri et Helmut Newton. Glaviano s’est rapidement mis en couple avec Eva et elle l’a introduit à tous les magasines dans lequels elle travaillait.

La découverte de Cindy Crawford est un fierté personelle pour le photographe. Il a réussi à capturer son essence et ses expressions dans ses clichés. Il a fait de même pour Paulina Porizkova, Eva Herzigova qu’il a aussi découvert. Elles l’ont choisi comme photographe officiel de leurs fameux calendriers.

Glaviano a toujours apprécié découvrir des nouveau talent, accompagner les mannequins durant leurs carrières et les faire grandir. Il s’est toujours battu pour publier les photos que lui pensait etre meilleures et s’est souvent disputé avec des clients à ce sujet!

Les photos que nous avons sont toutes des images de ces collaborations basée sur la confiance entre la mannequin et le photographe. Beaucoup de nu ont d’ailleurs été fait sur la demande des mannequins et non du photographe, car elles avaient confiance en la personne. Un photographe honnête qui a su créer des partenariats pour toute une vie. 

Marco Glaviano et la beauté objectiveEVA-H-COVER-B-Replace

Eva Herzigova, avec sa beauté un peu rétro à la Marilyn Monroe, a été une découverte de Marco Glaviano dans les années 90.

A ce moment là, les mannequins à la mode ont commencé à avoir un autre physique: une beauté moins typique, plus centrée sur la particularité des personnes et plus androgyne. La mode et la photographie de mode a commencé à changer à la même époque en prenant un tournant totalement différent. Les photographes ont d’ailleurs perdu petit à petit leurs pouvoir décisionnel. En effet, ce pouvoir qui dans les années 80 était aux photographes et revenus aux clients dans les années 90.

Glaviano est un partisan de la beauté objective et idéale. Les femmes qu’il a photographiée ont une beauté ésthétique presque universelle, idéale et classique. Dans une intervieuw à l’occasion de la sortie de son livre 50, il a dit:

“ De plus, j'ai remarqué que, pour des raisons que je n'ai jamais comprises, la caméra semble être capable de capturer la beauté qui vient de l'intérieur. Si vous regardez ces images, les plus intéressantes sont celles qui représentent des personnes charmantes et pas seulement belles à l'extérieur. Je crois que la caméra a cette étrange capacité à «capturer» la beauté existant également à un autre niveau "

De nos jours, dans le monde de la mode, mais aussi partout ailleurs, ce concept de beauté n'existe plus, ou du moins n'est plus recherché. Les photographies de ces femmes parfaites et sculpturales ne peuvent plus être réalisées: «N'est-ce pas que les belles femmes n'existent plus, mais elles ne sont pas des modèles. Peut-être que maintenant ils sont encore plus beaux qu'avant. Ils ne sont pas acceptés dans la mode parce qu'ils les veulent différents. Les belles femmes font autre chose ».

Les temps ont changé et les changements doivent être acceptés. Les prémisses de départ ont changé: si maintenant Giorgio Armani, bon ami de Marco Glaviano avec qui il a travaillé plusieurs fois, pense que la photographie de nu est une sorte d'abus, presque une dévalorisation de la figure féminine, ce n'était pas le cas dans les années 1980. Les femmes de Glaviano sont puissantes, fortes; La photographie de Marco Glaviano porte sur la glorification de la femme et de sa beauté. Dans une interview, le photographe a évoqué par exemple son amitié avec Helmut Newton, autre photographe magistral de femmes, mais il a également souligné l'énorme différence concernant leur approche de la photographie des femmes.

Le photographe et esthète Il Marco Glaviano se retrouve aussi dans la technique photographique, dans l'utilisation de l'appareil photo et dans la construction de l'image. Une rigueur esthétique qui part de l'idée mais se réalise ensuite efficacement à travers une technique magistrale, qui libère le potentiel expressif en lui donnant en fait forme.

Son idée de la beauté «objective» n'a jamais porté uniquement sur le sujet - qui reste pourtant un trait fondamental pour une bonne photographie -, mais sur l'image dans son ensemble, à partir de l'idée, qui doit être originale, jusqu'à la pratique réalisation, le choix du cadrage et de la lumière. Dans plusieurs entretiens, il a déclaré que nous voyons tous les mêmes choses, mais la créativité, l'idée et le point de vue sont des facteurs cruciaux pour élever une image simple à la «photographie». Et très peu de gens sont capables de le faire. De plus, il n'y a pas de particularité qui puisse sanctionner ce qui est beau et ce qui ne l'est pas, il n'y a ni technique ni lumière. Ce qui est beau, c'est juste. Une image qui attire le regard, le fait sans aucune explication.

Marco Glaviano : Le jazz, les portraits, la nature

Outre la photographie, une autre grande passion de Marco Glaviano a toujours été le jazz, à son avis «la musique la plus complexe et la plus innovante depuis toujours; et aussi la forme d'art la plus importante inventée en Amérique ». Il avait 26 ans lorsqu'il a rejoint un groupe de jazz et a commencé à faire le tour des festivals de jazz. C'est là qu'il a commencé à tourner les premières photographies de collègues musiciens.

Le monde de la musique jazz est une réalité que Glaviano n'a cessé de photographier au fil des ans, dépeignant les personnalités les plus célèbres du domaine. John Coltrane, B.B King, Quincy Jones ne sont que quelques-uns des noms dont les visages peuplent un livre photographique très cher à Marco Glaviano: «Pour moi, les photographies de Jazz sont plus importantes que celles des top models».

Cependant, le photographe a toujours été conscient que, malheureusement, le marché pour un tel livre est pratiquement inexistant, surtout si on le compare à ce que représente les mannequins. Comme il est conscient du fait que la musique jazz elle-même n'a aucune valeur sur le marché de nos jours. Le livre est le fruit de la passion et de la satisfaction personnelle de Glaviano.

En effet, ses photographies de mode, bien que les plus connues, ne représentent que les 5% de sa production. Les photographies de mode sont belles et font de lui ce qu'il est aujourd'hui, mais la photographie de Marco Glaviano est aussi celle de sa ville avec ses habitants, les marchés, les endroits où il a grandi. Les images de paysages des lieux qu'il a visités. Il y a un beau livre photographique sur la Costa Smeralda en Sardaigne.

Marco Glaviano, photographe de renommée mondiale, a été l'un des plus grands de l'industrie de la photographie et de la mode, et un pionnier de la photographie numérique.

Esthétique de la beauté et de la photographie comme moyen d’expression et forme d’art, ses clichés montrent des traces de la photographie de Richard Avedon, autre maître de la photographie et source d’inspiration pour lui.

La photographie de Marco Glaviano a figuré sur les couvertures et les éditoriaux des magazines les plus importants du monde. Il a tourné des images qui ont marqué l'histoire et ont fait partie des calendriers les plus connus et les plus demandés. À ce jour, il compte plus de 500 couvertures et éditoriaux, ainsi que de nombreuses campagnes publicitaires pour des clients tels que L'Oréal, Calvin Klein, Valentino et Giorgio Armani.

Collective-458x345-final

La carrière de photographe de Marco Glaviano couvre près de 50 ans et n'est pas encore terminée. À partir des années 1970, lorsque la photographie de mode est passée de l'émancipation sexuelle de la décennie précédente, aux années 1980 et 1990 rugissantes, avec l'évolution de la culture de l'instantané et de la beauté non conventionnelle, à la démocratie visuelle contemporaine, où la beauté parfaite côtoie la particulier et simple des gens ordinaires.

Avec sa photographie, Glaviano a traversé toutes ces révolutions esthétiques portées par une certitude: la beauté, le classique et harmonieux appartenant à toutes choses: le corps d'une femme, la musique, le paysage et les portraits. Pourtant, pour ses expériences de vie et à travers ses images, Marco Glaviano reste le plus grand partisan du mythe américain des années 1980 hédoniste: la mode, la splendeur, la richesse.

À ce jour, ont été publiés 15 livres qui renferment le photographe Marco Glaviano que nous connaissons aujourd'hui. Ils rassemblent les photographies des Supermodels, du Jazz et des paysages de sa terre natale, Palerme et la Sicile. Il vaut la peine de mentionner le livre Maco Glaviano Sirens et celui créé pour sa rétrospective «50» tenue à Miami en 2018. En plus de cela, il a eu de nombreuses autres expositions personnelles tant aux États-Unis qu'en Europe. Parmi ceux-ci, on peut citer celui qui s'est tenu à la Space Gallery de New York et de Saint-Barth en 2019; «Marco Glaviano. Son monde et son Palerme »à Palerme en 2013; le spectacle «Supermodels» à la Little Black Gallery de Londres; et l'exposition «Jazz and Models» au showroom NEST de Miami en 2011. Il collabore avec de nombreuses galeries à travers le monde, telles que Space Gallery à Saint-Barth, The Little Black Gallery à Londres, Izzy Gallery à Toronto, l'une des galeries de photographie. Enfin, ses œuvres font partie de nombreuses collections privées à travers le monde. Mentionnons ceux de Marta Borromeo, Galliani, Gianni Agnelli, Alberto di Monaco, ceux de nombreux footballeurs, ainsi que ceux de nombreux collectionneurs américains.

seymour-final 2