Keith Haring

"Ma contribution au monde est ma capacité à dessiner. Peindre est essentiellement la même chose qui était dans la préhistoire. Il rassemble l'homme et le monde. Il vit dans la magie."  K.Haring

  • Disques: les disques de Keith Haring sont pièces uniques car ils sont réalisés dans un seul exemplaire par sujet. Il s'agit des disques musicaux desquels l'artiste a réalisé la couverture qui est signées en original.
  • Lithographies: il s'agit des oeuvres réalisées dans plusieurs exemplaires et en édition limitée. Elles ont été créées en collaboration avec le galeriste Lucio Amelio. Toutes les oeuvres sont signées en original.
  • Invitation card: dans cette catégorie on peut trouver toutes les oeuvres de Keith Haring qui ne font pas partie de précedents catégories. Il s'agit des invitations réalisées par Haring à l'occasion de différentes célébrations. Elles sont toutes signées en original.
Par ordre décroissant
par page

40 articles

Par ordre décroissant
par page

40 articles

Keith Haring - Biographie

Keith Haring

Keith Haring Oeuvres

Keith Haring est naît en Pennsylvanie en 1958. 

Il se rapproche du monde de l'art et du dessin depuis son enfance, grâce à l'influence des son père dessinateur. Déménagé à New York pour étudier Visual Art, il commence à se faire connaître en réalisant des graffiti sur les murs du métro de New York. Rapidement son style simple et extrêmement reconnaissable se fait place dans l'imaginaire collectif.

Un style fait d'illustrations stylisées et sobres avec des contours noirs épais en contraste avec les personnages très colorés, qui semblent provenir directement d'un monde primitif pour revivre avec toute leur simplicité dans la frénésie contemporaine des grandes villes. Dans le vif climat artistique des ans Quatre-vingts, c'est facile de passer des murs de New York à la reconnaissance internationale.

Il commence à travailler en beaucoup de villes de tout le monde, soit en Amérique qu'en Europe, et aussi en Australie. En 1986 il lui commissionne un graffiti d'environ 300 mètres pour le mur de Berlin qui avait pour but de symboliser l'union entre l'Allemagne Est et l'Allemagne Ouest, un très bel exemple de comme l'art peut être un moyen d'expression de la pensée libérée de chaque obstacle. Encore aujourd'hui nous avons en Italie un témoignage de son art public, tout bien conservée, sur un mur extérieur de l'église de Sant'Antonio Abbé à Pise.

L'intuition extraordinaire de Haring fut celle d'ouvrir un magasin au Soho, Pops Shop, dans lequel il vendait des gadgets, des tricots et des reproductions de ses oeuvres, de manière que son style et son art ils pussent arriver à n'importe qui et partout. Ce qui importait le plus à Haring était, en effet, rendre son art économiquement accessible comme elle l'était, au niveau visuel, aux passants qui marchaient dans les rues des nombreuses villes mondiales où elles étaient exposées.

Malheureusement sa carrière fut brève car l'artiste il tombent malade de HIV et il mourut en 1990 à seulement 31 ans.