Joan Miró

  • Lithographies: il s'agit des oeuvres de Miró réalisées en édition limitée sur un support en papier et elles font partie du fameux portefeuille Miró Litograph III. Elles ne sont pas signées par l'artiste e pour ce motif elles ont un prix plus modique. Elles sont accompagnées par le certificat de authenticité de la Galerie et par le portefeuille.
  • Gravures:elles sont réalisées en collaboration avec Jacques Prévert. Les gravures ont un support en papier et elles présentent les fameuses poésies de Prévert. Les oeuvres ne sont pas signées e pour ce motif elles ont des prix plus modiques. Elles sont publiées sur le catalogue Adonides. Toutes les gravures sont accompagnées par le certificat de authenticité de la Galerie et le portefeuille.
Par ordre décroissant
par page

49 articles

Par ordre décroissant
par page

49 articles

                                                          BIOGRAPHIE DE JOAN MIRO’

 

 Les origines de l'artiste surréaliste: Joan Mirò 

Les études de commerce

Joan Miro revient vers l'art

La première exposition de Joan Mirò

Joan Miro rencontre Pablo Picasso, le roi du cubisme

La technique de Joan Mirò

Le début de la Guerre espagnole en 1937

La Guerre Espagnole et les oeuvre de Joan Mirò

Les origines de l'artiste surréaliste: Joan Mirò 
Joan Miró naît le 20 avril 1893 dans un passage proche de la plaça Reial de Barcelone. Joan prend en mains un pinceau, pour la première fois, à l'âge de huit ans.

Les études de commerce
Miro artiste doit lutter pour exprimer sa passion pour l’art et réaliser des œuvres surréalistes. Le père ne supporte pas son intérêt pour la toile et le pinceau. Mirò vient persuadé que, pour avoir un bon avenir, il faut faire des études de commerce.

Joan Miro revient vers l'art
Cependant, en 1907, Miro peintre abandonne le commerce pour revenir à sa première passion : l’art !
C’est pourquoi il s’inscrit aux cours du soir de l'École des Beaux-Arts de La Llotja. C’est à ce moment qu’il commence sa formation artistique grâce à deux grands artistes : Modest Urgell et Josep Pascó.
En 1911, Miro Joan entre à l'École d'art tenue par l'architecte baroque Francisco Galli, à Barcelone. L’artiste surréaliste n’a pas de doutes : il veut devenir peintre. Malgré des réticences, son père appuie sa vocation. Joan Miro suivra les cours jusqu’à la fermeture de l’école en 1915.

La première exposition de Joan Mirò
Du 16 février au 3 mars 1918 les Galeries Dalmau de Barcelone accueillent la première exposition individuelle de Joan Miró. L'exposition regroupe 74 œuvres, paysages, natures mortes et portraits. Ses premières œuvres d’art, avant de devenir surréalistes  montrent une influence du postimpressionniste française, du fauvisme et du cubisme.

Joan Miro rencontre Pablo Picasso, le roi du cubisme
En 1919, il se rend à Paris et y rencontre les plus grands artistes de son temps, comme Picasso et Tristan Tzara. Il est tout d'abord influencé par le fauvisme, puis le cubisme avant d'intégrer le groupe surréaliste d'André Breton.

La technique de Joan Mirò 
L’artiste espagnol expérimente différentes techniques. Avec le temps Joan Mirò abandonne le pinceau et il commence à se rapprocher à des nouvelles idées artistiques. Il prend les couleurs vives de sa terre, la Catalogne, et il les mélange à des lignes noires qui à la fois se font subtiles et à la fois épaisses. Les œuvres de Mirò ne sont pas des toiles, mail il s'agit des lithographies, des sculptures et des gravures. Miro affirme de vouloir assassiner la peinture.

Le début de la Guerre espagnole en 1937
1937 : la guerre espagnole éclate. L'artiste catalan est obligé à laisser son pays d'origine. D'abord Mirò se refuge à Paris, mais il devra bientôt quitter le pay de Napoléon. En effet, l’arrivée des nazis ne rend plus la France le pay pour se réfuger. Joan Mirò, depuis ce moment-là, rentrera en Espagne pour y rester. En particulier l'artiste surréaliste d'origine Catalan vivra à Minorca.

La Guerre Espagnole et les oeuvre de Joan Mirò
Les années de la guerre espagnole influencent l’oeuvre de Miro.  Les figures se font souvent noires et sombres, les lignes deviennent graves. Cependant, Joan Miro avec ses tableaux surréalistes veut amener dans le monde de l’espoir. C’est pourquoi le ciel devient plein d’étoiles et des petites images colorées. Les couleurs sont souvent vives, pour donner de la joie et pour rappeler son pays d'origine: la Catalogne.

En 1954 l’artiste espagnol Miro participe au Bienal de Venise et en 1958 il gagne le Prix International Guggenheim. C’est l’Université de Barcelone à offrir au peint surréaliste le Laurea Honoris Causa en 1978.