Joan Miró

Par ordre décroissant
par page

29 articles

Par ordre décroissant
par page

29 articles

JOAN MIRo - BIOGRAPHIE

Joan Mirò

Les origines de l'artiste surréaliste: Joan Miro

La première exposition de Joan Miro

Joan Miro rencontre Pablo Picasso, le roi du cubisme

La technique de Joan Miro

Guerre civile espagnole en 1937

Les origines de l'artiste surréaliste: Joan Mirò

Joan Miro naît le 20 avril 1893, dans une rue proche de la Plaça Reial à Barcelone. Son père est bîjoutier et sa mère est la fille d’un ébéniste.

Il se met à la peinture très jeune et tient son premier pinceau à huit ans.

Il entreprend d’abord des études de commerces sous l’influence de son père. Il va bien vite s’en lasser et en 1907 il va abandonner et s’inscrire aux cours du soir de l’École des Beaux-Arts de La Llotja.

Lorsqu’il est rétabli, il rejoint l’Ecole d’art de Barcelone afin de parfaire son talent et de devenir peintre. Il suivra aussi des cours à l’Académie du Cercle de Saint-Luc.

Il va apprendre grâce à deux grands artistes également: Modest Urgell et Josep Pascó.

En 1911, Miro Joan entre à l'École d'art tenue par l'architecte baroque Francisco Galli, à Barcelone. L’artiste surréaliste n’a pas de doutes : il veut devenir peintre. Malgré des réticences, son père appuie sa vocation. Joan Miro suivra les cours jusqu’à la fermeture de l’école en 1915.

La première exposition de Joan Mirò

Les galeries Dalmau de Barcelone acceuillent la première exposition individuelle de Joan Miro en 1918. L’exposition regroupe 74 oeuvres de paysage, natures mortes et de portraits. Ses premières oeuvres d’art montrent une influence forte du postimpressionisme français, du fauvisme et du cubisme.

Joan Miro rencontre Pablo Picasso, le roi du cubisme

En 1919, il se rend à Paris et y rencontre les plus grands artistses de son temps comme Picasso et Tristan Tzara. Il est tout d’abord influencé par le cubisme de Picasso avant d’intégrer le groupe surréaliste d’André Breton.

La technique de Joan Mirò 

L’artiste espagnol expérimente différentes techniques. Il abandonne le pinceau et va experimenter de nouveaux horizons artistiques. Il utilise des couleurs vives qui lui rapellent la Catalogne et il les mélange avec des gros traits noirs qui sont à la fois subtiles et épaisses en même temps. Les oeuvres de Miro ne sont pas toujours des toiles, il a également des lithographeis, des sculptures et des gravures.

Le début de la Guerre espagnole en 1937

Lors de la guerre, l’artiste catalon est obligé de s’exiler. Il va se réfugier à Paris mais devra partir rapidement après l’arrivée de l’occupation allemande. Il va donc rentrer en Espagne pour y rester. Il va  surtout vivre à Minorca.

Les années de guerre civile vont profondémment influencer l’oeuvre de Miro. Les figures dans son art se font noires et sombres, les lignes deviennent graves. Cependant, il va vouloir amener de l’espoir avec ses tableaux. Il va alors peindre le ciel avec des étoiles et des images colorées. Les couleurs redeviennent vives, afin de donner de la joie.

En 1954 l’artiste espagnol Miro participe au Bienal de Venise et en 1958 il gagne le Prix International Guggenheim. C’est l’Université de Barcelone à offrir au peint surréaliste le Laurea Honoris Causa en 1978.