Balloons

Par ordre décroissant
par page
Par ordre décroissant
par page

Jeff Koons - Ballons 

Parmi les œuvres de la série Celebration de Jeff KoonsBalloons est certainement la plus célèbre. L'iconographie inimitable de l'artiste mêle la pop culture et l'art d'appropriation aux thèmes qui façonnent la contemporanéité, tels que les médias, la célébrité, le désir et la sexualité. 

Les Balloons de Jeff Koons, œuvres d'une simplicité seulement apparente, ont atteint des prix records pour le marché de l'art contemporain. En 2013, son Balloon Dog (Orange) s'est vendu aux enchères chez Christie's pour 58,4 millions de dollars, la somme la plus élevée atteinte par un artiste vivant jusqu'à cette date. 

La série Celebration de Jeff Koons a débuté en 1993 sous la forme d'une collection ambitieuse de plus de trente sculptures et peintures monumentales. L'intention de l'artiste est de célébrer des valeurs universelles à travers un éloge de l'enfance, des couleurs de ses célébrations et de la légèreté de ses fêtes d'anniversaire. 

La création des Balloons originaux, des sculptures en acier inoxydable recouvertes d'un revêtement coloré transparent, a demandé à l'artiste un investissement sans précédent en temps et en argent. Ces œuvres monumentales mesurent plus de trois mètres de haut et pèsent plusieurs tonnes.

Pour mener à bien son projet, Koons a compté sur le soutien d'amis, de collectionneurs et de galeristes. Aucun n'a été déçu. Ses créatures d'acier aux couleurs bonbon ont visité le toit du Met, les jardins de Versailles et le Whitney. 

Après le record de Balloon DogJeff Koons a élargi les sujets de Celebration à des œuvres plus petites, en édition limitée. Il a réalisé de petits cygnes, chiens, lapins, Vénus et singes en collaboration avec Bernandaud qui est une entreprise familiale de fabrication de porcelaine ayant plus de 150 ans d'expérience.

"J'ai toujours aimé les ballons parce qu'ils nous ressemblent. Nous sommes des ballons. Si vous prenez une respiration et inspirez, c'est de l'optimisme. Si vous expirez, c'est un peu le symbole de la mort."