José Molina

José Molina - La Galerie Deodato Arte a la Distribution Exclusive des Oeuvres de José Molina. Découvrez les Prix et les Cotations des Tableaux de l'Artiste Madrilène. ciao 

#SaveTheDate Soirée de presentation de la nouvelle collection "A Hero Never Dies" Jeudi 7 Novembre 2019 - 18 heures et 30 Via Santa Marta 6 Entrée Libre

Introspection et analyse sociale ce sont les deux concept principaux de l’œuvre de José Molina, artiste madrilène pilyédrique avec des radicine italiennes. La vaste production conprend figures surréalistes et sujets ludiques et pop:

    • Les Oeuvres en Série que José Molina réalise représentent images parfois claires et reconnaissables, parfois étranges. Les œuvres en série de, au contraire des autres, ne sont pas présentes dans nombreux exemplaires
    • Les Dessins de José Molina sont si réels dans les nuances, les contours et dans les traits qu’ils viennent échanger par des photografies. Molina prédilige les portraits des vosages, mais il réalise des corps et paysages.
    • Les œuvres en retouché de Molina ont un support en papier et elles ont été réalisées après la production de certaines de ses œuvres. La Galerie Deodato Arte propose retouchés des tableaux appartenantes à la série A Hero Never Dies (Un Héros Ne Meurt Jamais).

    Technique et contenus sont toujours concordes; dans cette manière l’arte créé œuvres de haute qualité.

    Par ordre décroissant
    par page

    89 articles

    Par ordre décroissant
    par page

    89 articles

    José Molina

    José Molina – Biographie

    José Molina, né à Madrid en 1965, vit aujourd'hui sur le Lac de Côme.

    À onze ans il commence sa formation artistique dans différentes écoles d'art espagnole. ll étudie jusqu'à la deuxième année auprès de la Real Accademia des Beaux Arts de San Fernando à Madrid.

    En même temps, il commence à travailler dans le monde de la pubblicité, une passion qu'il cultive jusqu'à 35 ans quand il décide de dédier son temps à la peinture.

    En 2004 José Molina organise sa première exposition personelle à Milan intitulée Morir para Vivir: une exposition qui se caractérise par une profonde recherche meditative et psicologique.

    Parmi le 2005 et le 2007 l'analyse de Molina se concentre sur la rélation entre l'homme et la société et il donne vie a sa deuxième collection, Predatores.

    Cette collection, “naît d'un rêve”, est exposée au Museo Nazionale della Scienza e della Tecnologia de Milan et elle est organisée par le critique d'art Vittorio Sgarbi.

    Pour trois ans la produztion de Molina se caractérise par un choix stylistique qui se base sur l'usage du blanc et noir.

    En 2010 l’artiste décide de recommencer à utiliser les couleurs: il réalise une série de 12 oeuvres de grandes dimensions avec la peinture à l'huile et il la intitule Cosas Humanas.

    Chemin expositif et tématiques

    Neumbreuse sont les institutions italiennes qui ont eu le plaisir d'exposer les oeuvres de Molina:

    • Milan: la Triennale, la Fondation Stelline, la Fondation Mudima, le Musée Poldi Pezzoli;
    • Roma: la Real Academia de España;
    • Caserta: Reggia di Caserta;
    • Modena: Palais Ducale de Modena;
    • Bressanone (BZ): Musée Civique de Bressanone.

    Les oeuvres de Molina ont obtenu un impotant succès au dehors de l'Italie aussi: elles ont étées exposées à New York auprès de la galeire Able Fine Art, à Miami auprès de Context Art Fair et dans plusieurs villes de l’Asie.

    Le sujet le préféré de Molina est la figure humaine, caractérisée par beaucoup de facettes sociales, spirituelles et instinctives.

    Les particularité del la vie humaine sont un trait distinctif et particulier des oeuvres de Molina.

    Et voilà trois collections qui expriment le réflexion antropologique de Molina, et vont du raport que l'homme a avec lui-même à la manière avec laquelle il choisit de se transformer et se voir.

    Morir para vivir – José Molina

    La mort est un argument qui se répète dans la production de José Molina. Le peintre, malgré sa laïcité, partage la pensée exprimée par l’Ecclesiaste dans la Bible, selon laquelle “il y a un temps pour naître et un temps pour mourir”.

    La prise de conscience et l'acceptation de son destin, ont permis à Molina de traiter l'argument de la mort par raport à la relation active avec la vie et d'abandonner les nuances sceptiques et pessimistes.

    Avec la collection Morir para Vivir, Molina réflechit sur l'épuisement humain et sur la capacité de surmonter les faiblesses.

    Le neuf chapitres dans lequels la collection Morir para Vivir est divisée se concentrent sur la passivité de l'homme qui n'exerce pas le libre arbitre et, dans cette manière, il perde volontairement la possibilité de choisir.

    L'homme se fait emporter par les carintes et par l'inertie, il vit dans le silence et il attend résigné la fin de la vie.

    Du point du vue graphique, Molina a démontré avec cette collection s'avoir un style et un trait expert.

    La combinaison de téchniques différentes comme l'usage des couleurs à l'huile, exprime la personnalité de Molina, un artiste tranquille mais angoissé, equilibré mais effervescent, introspectif mais extraverti.

    José Molina, Predatores: aliénation ou situation universelle?

    L' artiste José Molina réalise trentesept personnages de forme humaines déformées et avec caractéristiques comme dents, yeux et nai, très accentuées.

    Les protagonistes sont politiciens désorientés et dissuadés par les frivolités de la vie, policiers qui se croients des divinirés, hommes-poissons qui fuient du tourbillon de la mère sans savoir la diréction qu'ils prennent.

    Quelques-uns de signalements humains sont associés à des animaux comme éléphant et fourmis ou spermatozoïdes et ils sont caractérisés par dentitions effrayantes.

    Graçe à un réflexe conditionné qui est partagé par tous les humains, il est instinctif de se sentir loin ed étrangers à ces personnages.

    Mais après une observation plus précise, on nous trouve nécessairement à être partie active de cette colléctivité.

    Pour sortir de cette sensation d'aliénation que cettes figures suréelles donnent, il est nécessaire de comprendre qu'elles representent et exaspèrent les situations comunes à tous et pour lesquelles n'existente pas des raccourcis.

    Pour détrouire l'insicureté qui reigne sur l'humanité, il faut prendre conscience de soi, des autres et du monde.

    La Nature perçue par Molina: Cosas Humanas

    Pour José Molina la nature est le point d'appui auquel s'accroche toutes les fois que l'homme a besoin de se retrouver.

    La nature a pour Molina la capacité de faire retourner l'equilibre et l'armonie dans les vies frénétiques et agitées de la société contemporaine.

    Avec Cosas Humanas, Molina veut rendre un sincère hommage aux beautés de la Création, de laquelle il reprend les couleurs rayonnants et purs.

    Les oeuvres qui forment le collection ne sont pas beaucoup mais elles sont denses de significations et elles réfléchissent la profonde réflexion antropologique de Molina.

    À première vue, les portraits de la collection Cosas Humanas peuvent être angoissantes et ténébreux mais le message de Molina doit être chercher derrière une métaphore.

    Les yeux des hommes se transforment dans un regard bidimensionnel qui marque un passage de l'œil qui regarde vers le passé dans un œuil qui regarde vers le future.

    Avec ces œuvres, Molina démontre sa convinction qu'il existe un salut pour les figures controversées aussi.

    La seule manière de se sauver est celle de retrouver un contact primordial avec la nature et apprendre de nouveau à communiquer et à partager avec les autres les merveilles que la nature nous offre.

    les sujet protagonites de cette collection sont déformés et les leur proportions ne respectent pas les canons usuelles.

    Les visages se dédoublent comme s'ils fuissent reflétés dans miroirs d'un luna park ou comme si'ils fuissent une écorce dans laquelle on peut voir des yeux de verre.

    L'art profond de José Molina

    Molina a renoncé à sa carrière dans le monde de la pubblicité car il sentait un sens de responsabilité vers les autres.

    Pour Molina l'art est un instrument d'interaction avec lequel il peut rendre accessible sa recherche introvertie et antropologique.

    Avec ses œuvres d'un style visionnaire, Molina reussi à explorer l'humanité en utilisant le surréalisme comme language détecteur de vérité cachées.

    Molina accompagne souvent ses œuvres avec des textes, expressions de ses pensées qui rendent explicite le message des œuvres.

    Molina et le retour à la insouciance

    Le chemin de Molina se caractérise par l'analyse des aspects les plus secrets de l'homme et par l'usage du blanc et noir pour rendre plus fort l'impact visuel.

    Dans la dernière collection, intitulée A Hero Never Dies, Molina abandonne le style profond et intense puor les remplacer avec couleurs vives et brillants.

    Dans cette collection Molina s'inspire au desire de insouciance et il donne aux personnages Lego les visages des chefs-d'œuvre occidentaux ou des célébrités.

    la contrapposition entre l'expréssivité ou la plasticité des visages et la fixité du corp dû aux briques des Legos, forme un circuit fermé.

    Cette relecture est une manièere pour rendre son art un moyen de communication avec tout le monde. Le titule de la collection ne veut pas projeter ces figures dans un monde héroïque mais il veut faire réfléchir sur le concept d'héhoïsme dans la société contemporaine.

    Le contexte ironique et teindre approche les héros modernes aux gents comunes.

    Freddie Mercury est habbillé comme une reine et il a un microphone, La Joconde est Wonder Woman et le biblique David ne peut etre qu'un jeune Superman qui a réussi à veincre sur l'adversaire plus fort.

    En regarndt ses œuvres, on a l'impression de regarder des Tarots surréalistes: reines, chevaliers, fantassins super-héros que chacun de nous doit lire et interpréter selon son horizon symbolique.