riferimento=

Kenny Scharf

Par ordre décroissant
par page
Par ordre décroissant
par page

Kenny Scharf et la scène de l'East Village

Kenny Scharf est né à Los Angeles en 1958. Il s'installe ensuite à Manhattan et s'inscrit à la School of Visual Arts de New York où il obtient son diplôme en 1980. C'est au cours de ces années que Scharf rencontre des artistes tels qu'Andy Warhol, qui sera son mentor, Jean-Michel Basquiat et Keith Haring et, avec ces deux derniers, participe à la scène artistique de l'East Village de New York.

La production artistique de Scharf s'étend de la peinture à la sculpture, en passant par la mode, la vidéo, la performance et le street art. Le thème principal de ses œuvres est celui des promesses futuristes lancées dans les années 1980, de la culture populaire, des personnages de dessins animés tels que les Flintstoneset les Jetson, mais aussi des sujets qui rappellent la culture américaine et la classe moyenne, dans des décors apocalyptiques.

"Je l'appelle Abstract Pop Surrealism. Mon style est une évasion dangereuse de la réalité. Pour moi, il représente l'évolution de l'homme, qui ne cède pas à l'aquarium tout court, qui ne devient pas un 'poisson dans l'eau'. J'ai traversé la scène artistique du Downtown New York avec la science-fiction et les vaisseaux spatiaux futuristes. Aujourd'hui, je regarde le pop art des années 1950 et 1960 avec le même sentiment éthéré : une touche de couleur, de l'irrévérence et beaucoup d'émerveillement enfantin".

Au cours de cette période, Scharf commence également à exposer pour de grandes galeries comme la Fun Gallery et chez Tony Shafrazi, ainsi que pour la Biennale du Whitney de 1985, où Demetria Danielscommente son œuvre en disant que .... "je vous laisse avec de l'espoir, de la joie, de l'enjouement et de l'optimisme, et un sentiment d'amour".

S'ensuivent de nombreuses expositions internationales, comme à la Galerie Bruno Bischofberger de Zurich ou à la Galerie Akira Ikeda de Tokyo.

Les Cosmic Caverns

Briser les barrières, communiquer et créer sont les concepts fondamentaux de l'œuvre de Kenny Scharf, qui souhaite communiquer un style de vie dans ses œuvres. C'est le point de départ de la création des célèbres Cosmic Caverns, des lieux où les gens peuvent s'immerger et observer les murs hyper colorés et fluorescents des endroits qu'il décide de peindre.

La première version des Cosmic Caverns a été réalisée dans le placard de l'appartement new-yorkaispartagé avec l'artiste Keith Haring en 1981. Après cette première expérience, Kenny Scharf a transformé des sous-sols, des galeries, des musées, des camping-cars et des valises en une expérience psychédélique et multi sensorielle.

En effet, les Cosmic Caverns de Kenny Scharf visent à immerger le spectateur dans un univers peuplé de tags, de débris, d'objets du quotidien, de personnages de dessins animés, d'environnements futuristes et oniriques et de couleurs vives. Le monde surréaliste ainsi créé prend vie sous les lumières noires et fluorescentes, qui rappellent les clubs américains des années 1980 et évoquent des environnements festifs.

Le Pop Surrealisme de Scharf

Kenny Scharf a développé un style artistique distinct et unique en son genre, tant dans ses peintures que dans ses sculptures. Les références à la culture populaire sont récurrentes dans ses œuvres, comme l'appropriation des personnages de dessins animés de The Flintstones et The Jetsons, ainsi que des créatures anthropomorphes imaginaires.

Grâce à des compositions extatiques et des couleurs éblouissantes, Scharf propose une expérience visuelle à la fois intime et originale. Pour expliquer ses œuvres, l'artiste a inventé le terme "Pop Surréaliste" pour décrire sa pratique unique.

La production artistique de Scharf se caractérise également par la création de sculptures. L'artiste a décidé de fusionner l'art tribal avec ses sculptures, créant ainsi des sculptures tribales, qui ont été présentées pour la première fois lors du célèbre projet Luna Luna en 1987. Au cours de cet événement, Scharf, ainsi que Basquiat, Haring, Lichtenstein et Dali, ont réalisé des œuvres monumentales en dialogue avec tous les autres artistes de l'exposition.

L'amitié avec Jean-Michel Basquiat

Son amitié avec Jean-Michel Basquiat, qu'il rencontre dans les soirées underground du New York des années 1980, aura une grande influence sur Scharf durant cette période. En 1984, il participera avec l'artiste afro-américain à l'exposition American Neo Expressionists au Aldrich Museum of Contemporary Art.

Le retour à la figuration permet à Scharf et Basquiat de participer à l'exposition Figuration LibreFrance/USA, organisée à Paris à l'ARC Musée d'art moderne, dans le catalogue de laquelle Scharf théorise une véritable " religion ", le Jetsonisme, composée d'un langage codé extraterrestre avec des symboles tribaux qui ne peuvent être connus que par l'artiste et ceux qui décident de rejoindre son mouvement.

C'est durant ces années que Kenny Scharf invente le nom de la célèbre Fun Gallery, un espace d'exposition dirigé par Patty Astor dans lequel sont organisées les premières expositions de Basquiat, Scharf et Haring. Ces symboles tribaux seront à jamais représentés par l'artiste dans toutes les œuvres inspirées de la sitcom animée The Jetsons.

Kenny Scharf: Oeuvres d'art en vente avec prix et valeur de Deodato Arte

Pour ceux qui sont intéressés à se procurer des œuvres de Kenny Scharf, le site Deodato Arte propose une sélection d'œuvres de l'artiste à vendre en ligne.

Si vous désirez connaître les prix et la valeur des œuvres de Kenny Scharf, ou savoir quelles œuvres seront exposées à la galerie d'art contemporain Deodato Arte, veuillez nous contacter en envoyant un courriel à [email protected].