Obey

  • Pièces Uniques: les pièces uniques de Obey sont réalisées sur un support en papier ou bois. Puisqu'il existe seulement un exemplaire par sujet, les prix sont plus hauts que les oeuvres en série. Dans cette catégorie on trouve aussi des oeuvres qui existent dans 7 exemplaires par sujet. Elles sont considérées des pièces uniques parce que les sujets ont été réalisés en moins de 8 exemplaires.
  • Oeuvre en Série: elles ont été réalisées par Obey dans plusieurs exemplaires et, pour ce motif, elles ont un prix plus modique. L'artiste a utilisé une technique miste sur un support en papier ou métallique.
Par ordre décroissant
par page
Par ordre décroissant
par page

Obey : STREET ARTIST DES POSTERS

Shepard Fairey, plus connu sous le nom de Obey, est l’un des street artist les plus en vue du moment.

Né en 1970 à Charleston, en Caroline du Sud, de parents docteur et agent immobilier, Obey a toujours eu une passion pour le style Punk et a principalement trainé dans un environnement de skateurs, avec son groupe qu’il surnomme « Posse » (« Troupe » en anglais). C’est durant ses années d’école secondaire que Obey crée sa première collection de « stickers » autocollants de skateboard, et commence donc à s’étendre à la création de pochoirs.

La carrière de Obey en tant qu’artiste commence dans la ville de Providence, où il déménage à l’âge de 18 ans pour rejoindre la Rhode Island School of Design.

Lors de son cursus scolaire, l’artiste étudie l’art des stickers et découvre le pouvoir communicatif que ce type d’art possède, indépendamment du thème ou message qu’il transmet. Obey (Shepard Fairey) commence à travailler comme designer graphique au magasin Skateboard Watershed Store et design ainsi des logos, stickers, graphismes, et pose ainsi les bases de sa connaissance sur le milieu en vue de sa future marque : Obey Clothing.

Shepard Fairey = Obey, son pseudonyme

Pourquoi l’artiste a-t-il choisi le nom d’artiste Obey ? Shepard Fairey réalise très tôt que notre société nous fait ingérer tous les jours des milliers d’images sans réellement en expliquer la signification.

Cette société le pousse à obéir aveuglément et est donc la raison derrière ce choix de nom. L’obéissance est à la fois ressentie personnellement par l’artiste et est également une provocation à la société, mais signifie également le sens et la motivation de ses travaux derrière ses stickers et posters.

Avec ses œuvres urbaines, Obey veut imposer et provoquer une réflexion chez la personne qui les regarde ; dans un même temps, l’absence de réponse concrète déclenche en réaction une interprétation si profonde qu’elle mène à une réflexion sur soi-même.

OBEY : ANDRE THE GIANT

L’histoire d’Obey commence officiellement en 1989 avec la campagne de stickers dépeignant le visage de André the Giant, un lutteur célèbre.

Les murs de la ville de Providence, où l’artiste a étudié, furent les premiers « canvas » de l’artiste, suivis par ceux d’autres dans des villes tel que Los Angeles, Boston, New York. Le choix d’utiliser le visage du lutteur vient d’une anecdote personnelle de l’artiste : Obey, voulant apprendre à un ami comment créer un pochoir, a accidentellement choisi dans un magasine l’image de André the Giant, en signant « André the Giant has a posse » (« André le Géant a une troupe »). Depuis cette première impression, auquel Obey se réfère comme « un heureux accident de l’art du sticker », des milliers de stickers et posters ont été produits. L’image de André the Giant en elle-même ne signifie rien et le public ne remarque cette image que par son omniprésence : ce phénomène volontaire et pensé par Obey contient l’essence de son art, qui crée une réflexion sur la publicité et la communication dans notre société. L’artiste crée ensuite une campagne à partir et autour de l’image qui devient vite une icône, et provoque par ce qu’elle dénonce : la capacité de manipuler les personnes à souhait, en induisant le spectateur à avoir une réflexion sur ce qui l’entoure.

1998 : OBEY POUR MOZILLA

En 1998, Mozilla.org a décidé d'investir dans l'artiste Shepard Fairey et son Street Art.

Obey a été appelé par la Netscape Communications Corporation, aujourd'hui dissoute, pour redessiner la mascotte Mozilla, dont le navigateur open source Mozilla.org prendra le nom. Avec le lancement de ce navigateur web, la conception de son logo a également été refaite, offrant une image plus professionnelle que l'ancienne mascotte, le lézard vert et violet.

Ainsi, Obey conçoit un Tyrannosaure rex rouge et noir plus grand, plus imposant et plus puissant. Cette collaboration avec le navigateur le plus utilisé au monde contribue immédiatement à accroître la popularité mondiale de Fairey.

2001 : OBEY CLOTHING : LE LOGO OBEY COMMENCE À SE RÉPANDRE

Obey Clothing est la marque de vêtements d'Obey née en 2001. Alors que sa carrière artistique est déjà lancée, entre murs de rue et galeries, Shepard Fairey décide de diffuser son message de rébellion dans le monde de la mode. L'artiste de rue Obey pense que l'un des moyens les plus faciles de faire passer un message et de diffuser sa marque est de le mettre sur les vêtements des personnes qui se promèneront inévitablement dans les rues.

C'est pourquoi il a fondé Obey Clothing, la célèbre entreprise de vêtements, dans le prolongement de son travail d'activiste. Le logo d'Obey, l'écriture Obey et le visage d'André le Géant sont reproduits sur des sweat Obey et des t-shirts Obey dans le monde entier qui font écho à sa marque.

2008 : LE LIEN OBEY - OBAMA

Comme Andy Warhol avec son Pop Art, Obey fait aussi des célébrités les plus importantes du monde les protagonistes de ses peintures de Street Art.

Lors des élections présidentielles de 2008 aux États-Unis, Obey a produit le Manifeste « Hope ». Dans cette affiche, le visage de Barack Obama, accompagné des mots "Hope", "Change" et "Vote", est reproduit en quadrichromie et devient l'icône de la campagne électorale du futur président américain. Cependant - à juste titre - le comité électoral de Barack Obama n'a jamais formalisé la collaboration avec l'artiste, puisque les affiches ont été accrochées illégalement, comme le veut la tradition du Street Art. Le critique d'art Peter Schjeldahl définit cette affiche comme un chef-d'œuvre comme "l'illustration politique américaine la plus efficace depuis l'époque de l'oncle Sam". Après sa victoire, le président Obama a envoyé une lettre à l'artiste, qui a ensuite été rendue publique, pour le remercier de son soutien, de sa contribution créative et de sa participation au changement qu'il a apporté à sa campagne.

2010 : "EXIT THROUGH THE GIFT SHOP" - BANKSY, MR. BRAINWASH, OBEY ET LE DOCUMENTAIRE

« Exit Through The Gift Shop » est le premier documentaire de Banksy, avec Mr. Brainwash (Thierry Guetta).

Le documentaire est né de l'idée de Guetta de documenter Banksy, mais étant donné l'incroyable biographie de Mr. Brainwash, le sujet du film devient Mr. Brainwash lui-même.

Pendant le film, Obey est mentionné comme l'un des plus importants artistes de rue, qui continue à s'engager dans le Street Art, bien que ses peintures soient vendues et exposées dans des galeries du monde entier.

Tout comme le docu-film a proclamé l'entrée officielle de Mr. Brainwash dans le Street Art, la présence d'Obey dans ce documentaire confirme sa grande importance dans le monde du Street Art.

OBEY : STREET ART ET GRAFFITIS

Le style artistique d'Obey est maintenant devenu un logo référence avec des messages puissants.

Son art - un manifeste dans lequel l'image devient une icône - a parfois été comparé au roi du Pop Art Andy Warhol, qui crée une série de portraits de personnes célèbres.

Chez Obey, la plupart d'entre eux sont des personnalités politiques, comme Nixon, Mao, Bush et Nelson Mandela.

Ses affiches sont toutes caractérisées par le style unique de l'artiste : les figures sont statiques et stylisées dans les formes et le style du Street Art.

Obey opte pour la prédominance de la simplicité dans l'utilisation de couleurs primaires vives et de contours forts et nets qui créent un fort contraste entre les formes.

En outre, la technique de la quadrichromie, la plus utilisée pour l'impression des affiches, est souvent récurrente et souligne l'absence de réalisme.

Le pouvoir du Sticker Art, et plus généralement du Street Art, est de pouvoir diffuser une idée et un message, en offrant au public des stimuli visuels justes (et forts) par l'utilisation de graffitis ; Obey est un exemple de ce grand courant de l'Art Contemporain. Si le mot n'est qu'une des formes de communication, l'image a un pouvoir encore plus grand pour sa signification universelle. Le Street Art joue donc un rôle fondamental : c'est le seul art qui soit considéré comme "pur" en raison de sa nature non-corruptible, non dominé ou contrôlé par une quelconque institution (gouvernementale). La réaction que Obey veut provoquer chez les spectateurs concerne la réflexion sur le sens réel des choses qui l'entourent. Le message de son art est de "se poser des questions sur tout" ; nous devons réfléchir sur ce qui nous entoure, sans nous laisser manipuler à volonté par la société.

OBEY - LES ŒUVRES D'ART : AFFICHES, SÉRIGRAPHIES ET COUVERTURES

La galerie Deodato Art propose aux amateurs de Street Art - et pas seulement - certains types d'œuvres d'art issues de la production d'Obey, artiste d'affiches et de gravures. Deodato Art propose dans sa collection trois catégories différentes d'œuvres d'art, qui font partie de sa large production.

OBEY - SÉRIGRAPHIES

Ses sérigraphies sont célèbres et recherchées dans le monde entier : Obey crée d'abord le sticker, qui devient au fil du temps une sérigraphie dans un style unique, le Street Art. Certaines d'entre elles sont réalisées en un nombre si limité d'unités - environ 7 - qu'elles sont considérées comme des pièces uniques sur le marché ; cela leur donne non seulement une valeur très élevée mais aussi un prix moins modeste. L'un des exemples de ces œuvres est représenté par la fascinante "Rose Girl" : Obey propose une charmante jeune fille entourée de roses rouges, créant ainsi une œuvre d'art au goût extrêmement raffiné et suggestif.

OBEY - AFFICHES

Avec ses affiches, Obey s'est fait connaître pour son art et sa vision. Parmi les principales œuvres d'art que nous ne pouvons manquer de mentionner :

  • "André the Giant";
  • "Rose Girl";
  • "Power";
  • "Society of Destruction".

Les deux dernières étant une invective contre la société de grande puissance. À partir des pochoirs avec lesquels il a créé ses premières œuvres de Street Art, l'artiste a développé une œuvre pleine d'un style alternatif et charismatique. L'exemple le plus célèbre des affiches d’Obey est offert par André le Géant. Sa carrière d'artiste de renommée internationale a commencé par le choix – complètement aléatoire - d'utiliser le visage du célèbre lutteur pour créer une icône qui est devenue aujourd'hui le modèle et l'icône de tout son travail dans le Street Art. Obey a réussi à construire sa carrière grâce à son génie.

OBEY - POCHETTE D'ALBUM

Enfin, une partie de sa production artistique est consacrée aux couvertures d'albums : Obey s'inspire de sa passion pour la musique Rock et Punk et crée des pochettes de disques qui véhiculent la même puissance et énergie que la musique elle-même, ainsi que son caractère démocratique. Ces œuvres, aux caractéristiques très particulières, rappellent à bien des égards ses premiers pochoirs, mais elles sont transposées sur différents supports (papier et parfois aluminium).

C'est le cas de "Original Groove", une sérigraphie extravagante et collage sur papier, signée et numérotée en original par l'artiste et considérée comme une pièce unique, puisqu'il n'en existe que 8 dans le monde.

OBEY : ŒUVRES EN VENTE CHEZ DEODATO ART AVEC PRIX ET VALEURS

Si vous êtes intéressé par l'extraordinaire production artistique et les prix des œuvres d'Obey, Milan accueille la collection de la galerie d'art Deodato. Les œuvres d'Obey peuvent être consultées en ligne ou dans l'une de nos galeries, ainsi qu'une large sélection d'œuvres d'art contemporain et moderne. Les œuvres d'art de l'artiste et icône du Street Art Obey sont recherchées dans le monde entier pour leur valeur. Les prix du marché ont augmenté au fil du temps grâce au développement par l'artiste d'un art très original, communicatif et fascinant, qui émerge de la rue mais atteint le sommet du marché.

VOIR LES ŒUVRES DE OBEY : MILAN ACCUEILLE L'EXPOSITION DE SHEPARD FAREY CHEZ DEODATO ART

Les œuvres de Obey s'adressent à tous ceux qui veulent posséder une œuvre art au contenu significatif sur notre société actuelle. Si vous souhaitez voir les œuvres d'Obey en personne, rendez-vous à la galerie Deodato Art dans l'un de nos magasins, notre équipe sera à votre entière disposition pour vous guider et vous conseiller.

N'hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations !