Sculpture

Par ordre décroissant
par page

20 articles

Par ordre décroissant
par page

20 articles

Salomé: Icône de l'histoire de l'art occidental.

Salomé est un sujet revu à travers son "trophée" dans une optique Kawaii. Tomoko l' avait déjà décliné en formes, supports et situations différents: à partir des tableaux, aux presses, aux murales, jusqu'aux les travails les plus récents de "Urban Decor" : des cabines realisée pour le projet Energy Box.

Salomé est la princesse juive citée dans l'Évangile selon Matteo, protagoniste des épisodes célèbres de Flaubert et d'une importante oeuvre d'Oscar Wilde. Plusieurs artistes ont dédié leurs oeuvres de peinture à ce sujet:à partir de Lucas Chranach à Guido Reins, Botticelli, Artemisia Gentileschi au Caravaggio, jusqu'à  Paul Klee et Oscar Kokoschka. Elle est un des sujets devenus symbole de la culture et de l'Histoire de l'art Occidental.

Dans la relecture des SCULPTURE-TOYS de Tomoko, Salomé devient une icône contemporaine de la consommation de Masse. La culture pop japonaise à laquelle elle appartient porte sur le plateau la tête de soi même, dans une analyse critique et également gaie en style "Kawaii". En ce cas ce sont les marchés financiers, le capitalisme mondial et la globalisation à porter leur tête décapitée, en faisant un cadeau aux consommateurs et aux victimes-auteurs conscients d'injustices et catastrophe écologique. Un cadeau "cruel" que seulement cette tête décapitée de Saint Giovanni Battista, peur représenter.

La sculpture selon Tomoko Nagao

La Sculpture, art en 3d, devient le langage privilégié pour ces nouvelles oeuvres de Tomoko. Selon sa poétique, comme pour les maîtres du Superflat Murakami et Nara, cette forme d'art se reproche plus de la culture Otaku que de l'imaginaire de la statuaire classique comme nous le connaissons en Occident. La sculpture "micropop" ou japonaise de Tomoko se met en communication avec le monde des Toys de collection, des" 3d illustrations", qui représentent personnages d'âmes et manga, mais aussi gadget et gift pour la commercialisation des grands brand produits et distribué en série dans chaque angle du Japon.

Selon Tomoko, la sculpture doit être sérielle et elle doit avoir un lien fort avec le monde des jouets.