Salvatore Emblema

Par ordre décroissant
par page

3 articles

Par ordre décroissant
par page

3 articles

SALVATORE EMBLEMA: BIOGRAPHIE DE L’ARTISTE

Salvatore_Emblema-artista-Deodato_Arte

Salvatore Emblema, artiste parthénopéen, nait en 1929 à Terzigno, en province de Naples, où il passe son enfance. Après avoir fréquenté l’Académie des Beaux-Arts à Torre del Greco il déménage à Rome, lieu de sa première exposition personnelle organisée auprès de la Galerie San Marco et curée par les écrivains Carlo Levi et Ugo Moretti.

Salvatore Emblema s’intéresse au monde du cinéma et de la mode tellement qu’il collabore avec Federico Fellini et il dessin les tissus de Schubert. Il déménage aux États-Unis où il fréquente le milieu de l’Expressionisme Abstrait, surtout Pollock e Rothko. Une rencontre fondamentale pour sa croissance artistique est celle avec le critique Giulio Carlo Argan , à New York.

Un autre point de référence pour l’artiste est Lucio Fontana, artiste avec lequel il partage le vouloir de surmonter la toile et de faire devenir protagoniste l’espace qui divise l’œuvre du mur. Il parle de ce problème avec Argan aussi en se demandant s’il est possible de faire ça sans détruire la peinture.

En 1958 il retourne en Italie et, car il se trouve dans des conditions économiques très difficiles, il commence à utiliser la toile en jute et il construit lui-même les châssis. Dans ces années, l’Artiste Emblema Salvatore réalise les iconiques  “detessiture” (de-tissage), une technique qui permet au spectateur de voir l’arrière de la toile aussi.

En 1969 Argan lui propose de devenir professeur de peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Rome mais l’artiste, à cause de son caractère réservé, refuse l’offre. Parmi le 1972 et le 1994 l’artiste est présente dans nombreuses expositions dans les villes les plus importantes d’Italie et en 1982 il participe à la Biennale de Venise. 

Plusieurs œuvres de Salvatore Emblema sont achetées par des collections étrangères.

Dans sa ville, l’artiste a construit le Musée Emblema créé comme lieu d’éducation et dédié à l’étude de l’art contemporain.

Salvatore Emblema décède en 2006.

Salvatore Emblema: artiste et peintre

Les premières œuvres de Salvatore Emblema son datées 1948: il s’agit d’une série de portraits réalisés avec la technique des collages utilisant feuilles séchées de différents couleurs. 

Dans cette première phase, les œuvres de Emblema sont caractérisées par l’inspiration pour la nature qui est autour de lui afin d’en comprendre l’essence. L’artiste utilise tous les éléments naturels pour produire couleurs et atmosphères uniques.

Caractéristique de ses œuvres est la technique appelée “fullografia” dans laquelle les feuilles sèches sont utilisées comme pigment pour l’œuvre. 

La forte connexion avec sa terre d’origine, Naples, est visible dans ses œuvres aussi: très souvent Emblema utilise une série de pierres et poudres minérales recueillis des couches du Vesuvio. Dans les années Cinquante, à Rome, l’artiste commence à utiliser le tissu de jute brut comme matériel principal de ses œuvres. 

En 1956 il réalise sa première exposition personnelle auprès de le Galerie San Marco et, à partir de ce moment, sa renommée commence à grandir: Fellini aussi s’intéresse à son travail et pour lui l’artiste réalisera des modèles pour ses productions cinématographiques.

Le tournant plus important pour sa carrière artistique arrive quand Emblema déménage aux États-Unis : içi il a l’opportunité de fréquenter les studios artistiques de Rothko et Pollock.

Si la production initiale de l’artiste se caractérise par portraits ou sujets naturels, après la période américaine Emblema se concentre sur sujets plus abstraits. Néanmoins, il sera Lucio Fontana à l’inspirer dans la créations de la technique de la “de-tessitura” (de-tissure): l’artiste apprend de Fontana qui pour arriver à l’essentialité du message de l’art on doit enlever plutôt que ajouter.

Avec cette technique l’artiste permet au spectateur de regarder l’arrière de l’œuvre aussi, une zone qui a été toujours inexplorée: dans cette manière, l’artiste oblige à une analyse encore plus approfondie de l’œuvre.

La patiente et délicate technique de la detessitura (de-tessure) de la toile a une double fonction pour l’artiste: d’un côté elle est extrêmement pratique car Emblema sélection avec soin et précision le fils à enlever en suivant formes géométriques bien précises, de l’autre côté elle a une fonction d’effet, presque théâtrale, car cet enlèvement de matériel, avec la lumière qui frappe l’œuvre, crée des jeux d’ombre sur le mur arrière.

“Un jour nous créerons des tableaux sans corps, totalement transparents, faits seulement de lumière et de couleur, sans la toile qui les soutient ”

La consécration définitive arrive quand il participe à la Biennale de Venise et, en suite, à nombreuses expositions comme celles auprès du Metropolitan Museum de New York, des Uffizi de Florence, du Palazzo Reale de Naples.